Nos Artisans

 Emmanuelle, Gerhard, Nathalie, Lucienne, Fabrice, Franck, Delphine, Toine, Karen, Marie-Laure... Ils sont créateurs de laines paysannes, de bijoux, de stylos plume/roller/bille, de prêt-à-porter sur mesure, de couteaux de chasse ou de décoration, de tableaux numérique/huile/acrylique ou encore clichés photographies uniques... Et ils ont rejoint l'Aventure des "Copines qui Tricotent !". 

Tous vivent en milieu (très !) rural et ouvrent la voie aux futurs artisans désireux de rejoindre notre territoire nivernais. Découvrez leurs créations uniques, originales et inspirées ou demandez-leur de créer "la" création de vos rêves ! 

Pelotes & Produits tricotés : 

tout savoir avant de commander.

Le mohair n’est pas plus fragile que les autres laines… Voici quelques conseils pratiques :

Le but est dans tous les cas d’éviter que votre belle étoffe ne feutre. Pour faire feutrer une laine volontairement, il faut la frotter énergiquement dans une eau chaude et avec un savon agressif ; c’est donc ce qu’il faut éviter par-dessus tout.

Le lavage se fait à moins de 30 °C, avec un savon ou une lessive spéciale laine, ou du shampooing doux ; faire simplement circuler l’eau (sans frotter) puis rincer dans la foulée sans trempage. Ne pas utiliser de savon de Marseille. Pour éliminer une tache, possibilité de frotter localement.

Le lavage en machine est tout à fait possible en cycle spécial laine ou linge délicat (moins de 30 °C, SANS essorage, lessive spéciale laine).
Pour l’essorage, poser le vêtement à plat sur une serviette éponge, puis enrouler le tout comme un escargot afin que la serviette absorbe l’excédent d’eau (ne pas essorer par torsion). Le séchage se fait à plat, pour éviter que les mailles ne se détendent. Éviter la proximité avec une source de chaleur (radiateur, cheminée).

Enfin il faut savoir que le mohair, comme toutes les laines, et contrairement aux matières synthétiques, se salit peu, et donc nécessite moins de lavages que le synthétique. Il prend très peu les odeurs et la poussière.